Pit lane stage ACO

Essai : Prenez vous pour un pilote des 24 heures du Mans grâce à l’ACO

Quand j’ai vu pour la première fois une publicité pour l’école de pilotage de l’ACO, je me suis dit qu’il fallait absolument l’essayer. Avoir l’occasion de rouler sur le circuit du Mans est un déjà quelque chose de magique. Mais pouvoir le faire au volant d’un prototype ressemblant à ceux des 24h, c’est juste incroyable !

Entrez dans la légende

La journée commence tôt. Le rendez-vous est donné à 8h, au module sportif dans le paddock du circuit. L’arrivée sur place est grandiose, même si cela fait un peu étrange de voir l’endroit aussi vide.

Pit lane du circuit du Mans

Quelques formalités pour commencer. Il faut montrer patte blanche et fournir un certificat médical d’aptitude à la pratique du sport automobile. Sinon pas de pilotage. Puis on signe un police d’assurance pour le pilote. (Je n’ai jamais vu cela ailleurs.) Et enfin on remet le chèque de caution de 1500€ en espérant le revoir en fin de journée !

2015-04-04 safety cars du Mans

Ensuite direction le vestiaire où les pilotes reçoivent leurs équipements. Et pas n’importe quels équipements, car tout est aux normes FIA. Gants, bottines, combinaison et casque sont ignifugés et homologués pour la compétition automobile. Là encore il s’agit d’une particularité que je n’ai encore vu nulle part ailleurs. Et il est interdit d’utiliser ses propres équipements, sauf si ils sont eux même ignifugés.

La pression monte

Une fois équipés direction la salle de briefing. Pour patienter café, thé, jus et autres viennoiseries sont à disposition.

Le briefing est très complet. Les techniques de pilotage sont abordées avec soins. Puis ce sont toutes les procédures liées au fonctionnement du prototype qui sont présentés.

Cockpit proto ACO

Pendant le cours théorique, on entend déjà le bruit des moteurs rugir en bas sur la pit-lane. En effet pendant que nous apprenons les autres pilotes instructeurs donnent des baptêmes de piste.

Une fois l’exposé terminé, direction les stands juste en bas. On nous indique dans quel groupe nous allons rouler et qui sera notre instructeur référent pour la journée.

Puis il est déjà temps de partir découvrir la piste en passager à bord d’une des Audi RS6 utilisées comme voiture de sécurité lors des courses sur le circuit. Le premier tour se fait au ralenti, l’instructeur s’arrête dans chaque virage pour une série d’explications. Puis il enchaîne sur un autre tour à basse vitesse mais sans arrêt cette fois. Et pour finir nous avons droit à dernier un tour à vive allure. Et je peux attester qu’une RS6 … ça roule très vite !!

ACO safety car

Ca y est on va jouer !

Après cette découverte du circuit il est temps de préparer la position de conduite dans la voiture. Il faut choisir le baquet en mousse que l’on va utiliser toute la journée pour être installé le mieux possible. Les mécanos de l’auto sport Academy sont d’une grande aide pour trouver la bonne position. Et c’est très important car une fois attaché, seule votre tête, vos bras et vos pieds peuvent bouger dans l’auto.

Changements de pneus

Puis c’est parti pour le premier roulage ! Le démarrage s’effectue derrière la voiture de sécurité. Cela permet de prendre la mesure de la piste et d’observer les trajectoires. Après un premier passage à allure réduite, puis la voiture de sécurité accélère franchement le rythme pour le second tour. Et enfin elle s’efface et c’est à nous de jouer !

 Installation dans l'auto

Quelle que soit la configuration la voiture pousse vraiment fort. La toute première série de roulage permet de se faire à son comportement. Au passage cela n’a l’air de rien, mais le pilote est installé à droite et il ne faut pas l’oublier en particulier dans la ligne droite des stands sous peine d’aller mordre dans l’herbe.

À chaque roulage, plusieurs instructeurs sont postés aux endroits clés du circuit pour prendre des notes. Et à la descente de la voiture, pendant que le groupe suivant part, notre instructeur référent nous fait un débriefing individualisé et fixe les objectifs pour le roulage suivant.

Ce qui est très appréciable c’est de sentir que les instructeurs vous poussent à vous dépasser et à aller de plus en plus vite. Une réelle émulation s’installe et les coachs ne sont jamais avares de conseils.

Des instructeurs de haut niveau

Les pilotes instructeurs sont tous des pilotes de très haut niveau. Plusieurs d’entre eux sont également instructeurs au Porsche Driving Expérience installé sur le bord du circuit.

Staff Le Mans Drivers

Et certains comptent même plusieurs participations aux 24 heures du Mans à leur actif comme Vincent Capillaire et Jean-Bernard Bouvet.

Vincent Capillaire était pilote officiel en championnat FIA WEC avec l’écurie Alpine Signatech en 2015 et compte 3 participations au 24 heures du Mans. Quant à Jean-Bernard Bouvet il a participé 9 fois à la classique Mancelle, avec une victoire en classe LMP675 au début des années 2000. Et en 2016 il a participé à l’incroyable défi de Frédéric Sausset, en lui permettant d’être le premier quadri-amputé à disputer et à terminer les 24 heures du Mans !

Présentation du prototype Pescarolo 02 :

Lors des stages « Le Mans Driver » vous monterez à bord d’un prototype ressemblant à ceux participants aux 24 heures du Mans. Et pour cause sa conception en est finalement assez proche.

Proto Pescarolo 02 vue arrière

Le bolide nommé Pescarolo 02 a été conçu après la vente des actifs de l’écurie de l’ancien pilote Henri Pescarolo. Et ce dernier n’a eu aucune implication dans la conception de cette auto.

Mais c’est une véritable voiture de course, dont quelques exemplaires privés ont été inscrit dans différents championnats. Une version coupée (avec un toit) à même été lancée en 2013. Mais le constructeur de l’époque a déposé le bilan, avant qu’une nouvelle société ne rachète les actifs et ne relance les activités en 2016. La conception de la voiture est proche de ce qui est aujourd’hui le LMP3 bien que ces dernière soit obligatoirement fermée.

Il s’agit d’un châssis entièrement en fibre de carbone équipé d’un moteur V8 de 6.2 litre d’origine Général Motor. La boite de vitesse a été conçue par SADEV et propose 6 rapports avec passage des vitesses au volant. Et bien entendu il n’y a aucune aide à la conduite.

Moteur GM V8 6.2 Proto ACO

La voiture pèse 850 Kg et elle propose dans sa version école différents niveaux de puissance de 200 à 360 Cv. Mais la version compétition peut développer jusqu’à 520cv.

Les débutants ont entre les mains la voiture dans sa version 200cv qui offre déjà un très bon rapport poids/puissance. Mais ceux qui reviennent plusieurs fois peuvent espérer voir l’auto débrider en 250 ou 300cv. La version 360cv étant réservée aux baptêmes en passager d’un pilote professionnel.

Selon mon expérience, la voiture se transforme radicalement au passage à la version 250cv. Tout devient plus brutal, plus vif. La version 300cv est bien entendu encore plus performante, tout va encore plus vite. Mais il me semble que le gap de sensations est moins marqué qu’entre les versions 200 et 250cv.

Les Formules proposées :

L’école de pilotage le Mans Drivers propose plusieurs offres allant du baptême de piste en passager jusqu’à la journée de coaching intensive. Je vais vous détailler cela !

Les tarifs indiqués ne prennent pas en compte les réductions auxquels ont droit certains sociétaires de l’Automobile Club de l’Ouest.

Les baptêmes de piste :

Pour 199€ vous aurez le droit à 2 tours de circuit en passager d’un pilote professionnel. Le prix peut sembler élevé mais je peux vous garantir que c’est juste incroyable !  Pour ce tarif la voiture est passée en configuration 360 cv. Autant dire que ça envoie !

Personnellement j’ai passé 2 tours de folie aux côtés de Vincent Capillaire après une journée de coaching.

Lors des 24 heures du Mans il est même possible de réaliser le baptême sur le grand circuit. Mais le tarif s’envole carrément (à partir de 875€). C’est le prix de la légende.

note ACO baptême

La formule « essai » :

Pour 295€  vous n’aurez droit qu’à quelques tours derrière une voiture de sécurité. Ici il s’agit du premier prix pour prendre le volant en tant que pilote. Mais à mon avis vous n’aurez même pas le temps de prendre vos marques dans l’auto.

Cependant ne croyez pas que la voiture de sécurité roule au ralenti. Les puissantes Audi RS6 en ont largement sous l’accélérateur.

note ACO essai

Formule Demi-journée :

Pour 595€ vous aurez droit à 2 sessions de 15 minutes de roulage au volant du prototype. Mais ici on commence déjà à réellement parler d’apprentissage, car vous aurez droit à de véritables débriefing.

Les stages demi-journée proposent 18 places pour chacune des sessions (matin et après-midi). Et seulement 6 pilotes sont en piste simultanément.

note ACO demie journée

Formule journée :

Pour 905€ vous aurez droit à une journée complète. Au programme 3 séries de tours (15 / 15 et 20 minutes). Le midi le repas est servi au restaurant du paddock avec vue sur la piste. Et une visite du centre de commandement est au programme.

Dans cette formule il y a 18 places disponibles avec là encore 6 pilotes en piste simultanément. Et le rapport qualité / prix est très bon sur cette formule.

note ACO journée

Formule Coaching :

Pour 1450€ Vous ne serez que 12 pilotes à participer à cette véritable séance de coaching. Pour ce prix vous aurez droit à 4 séries de 20 minutes.

Le nombre restreint de pilotes permet de pousser d’avantage les débriefings.

Ici le rapport qualité / prix est simplement exceptionnel et plus encore avec la réduction ACO. Mais je ne conseille pas ce genre de stage aux débutants. D’une part parce que les participants à ce genre de stage sont généralement expérimentés et roulent fort. Ce qui peut gêner les débutants voir les effrayer. Et d’autre part parce que les autos sont assez physiques à conduire. J’ai déjà vu un pilote renoncer à sa dernière série de roulage à cause de la fatigue ! Cela me semble dommage vu le prix de la journée.

note ACO coaching

Quelques précisions :

  • Qu’il s’agisse des formules demi-journée, journée ou coaching les premiers tours de roues se passeront derrière la voiture de sécurité. Ceci afin de prendre la mesure des conditions de piste. Mais ces tours ne sont pas comptabilisés dans votre temps de roulage.
  • Par ailleurs, à partir des stages demi-journée, les accompagnants doivent acheter un pass. Ils peuvent alors embarquer avec les instructeurs pour visiter les bords de piste. Et pour les formules journée et coaching, ils auront accès au repas avec les pilotes.
  • Enfin l’école ne propose pas de location de caméra comme cela se pratique ailleurs. En revanche les voitures sont équipées d’un sabot de fixation pour caméra de type GoPro. Et chacun est libre d’emmener son matériel.

Descente

Conclusion :

Si vous êtes fan des 24 heures du Mans, il faut absolument essayer cette école de pilotage de l’ACO.

Leur offre est relativement confidentielle et peu de dates sont proposées. Pourtant les moyens mis à disposition des stagiaires sont tout bonnement ahurissants. Qu’il s’agisse de la voiture, des équipements ou de l’encadrement tout est de très haut niveau.

Hormis pour la formule « essai », les prix sont dans l’ensemble bons compte tenu de la qualité des prestations. Et cela devient même exceptionnel dans le cas de la formule « coaching ». D’autant qu’il est possible d’économiser environ 15% pour les sociétaires ayant par ailleurs souscrit à certaines offres de l’ACO.

Vous l’aurez compris, je suis conquis par Le Mans Drivers et je n’hésiterais pas à y retourner dès que mon agenda me le permettra.

N’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter 😉

3 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

  1. Trivas Benoit

    J’ai eu l’occasion de faire deux tours en baptême passager l’année dernière et en garde un souvenir indescriptible des virages pris à 250 km/h dans les « Esses » à l’heure actuelle.
    Il faut savoir aussi qu’en 2015, il a été proposé de faire deux tours de circuits le jour de l’épreuve ou le prix a été plus considérable de 1875 € semble t’il ce que personnellement j’aimerais faire et de passer la ligne droite des stands à 250 km/h comme en ce qui concerne le baptême passager sur le Circuit Bugatti, c’est pas tous les jours que l’on peux le faire puisque c’est qu’un seul tours lors des deux soirées d’essais pour 875 €.

    Publié le 17 août 2016 à 10:33
  2. Sébastien Moffront

    Merci pour ce retour et ces precisions. Les prix sont élitistes et il y a tres peu de places disponibles mais ce doit effectivement être quelque chose de très fort !

    Publié le 17 août 2016 à 11:14
  3. Rétrolien: Les bons plans pour rouler en septembre