Le freinage dégressif une technique fondamentale du pilotage

Aujourd’hui je vais vous parler de l’une des techniques de pilotage les plus importantes à savoir « Le freinage dégressif » !

Pour aller vite il faut avant tout savoir freiner !

Appuyer à fond sur un accélérateur dans une ligne droite est à la portée de tout le monde. Mais pour aller vite sur un circuit il faut réussir à passer le plus vite possible dans les virages. Et pour cela le secret c’est de bien freiner ! Car c’est le freinage qui va conditionner la vitesse de passage en virage et la capacité de réaccélérer au plus tôt. En effet, rater son freinage empêche d’inscrire la voiture sur la meilleure trajectoire et oblige donc à ralentir plus que nécessaire.

Sur circuit le freinage n’a rien à voir avec la conduite de tous les jours

A l’auto-école votre moniteur vous expliquait que pour ne pas trop secouer vos passagers on doit freiner « progressivement ». C’est à dire qu’à l’approche du feu rouge, plus la vitesse diminue et plus on appuie sur le frein. Pour freiner de façon efficace sur circuit oubliez tout ça !!
Sur circuit votre objectif est de garder l’accélérateur à fond le plus longtemps possible. Il faut donc diminuer au maximum toutes les phases où ce n’est pas le cas.

Il faut donc pouvoir freiner sur la distance la plus courte possible et arriver dans le virage à la bonne vitesse. Mais il ne suffit pas d’écraser la pédale de frein le plus fort possible pour cela. Car votre ennemi s’appelle le « blocage de roue ». En effet lorsque vos roues se bloquent, cela signifie qu’elles ne tournent pas et glissent sur le sol. Dans ce cas votre voiture ne ralentit plus !

Alors comment faire ? Et bien en utilisant la technique du freinage « dégressif ». C’est à dire que vous allez décomposer votre freinage en plusieurs étapes :

Avant le virage :

  • Le point de freinage correspond au point à partir duquel vous devez commencer à freiner pour réussir à tourner dans le virage

Globalement l’objectif du freinage avant le virage est de casser la vitesse pour arriver à la bonne vitesse à l’endroit ou l’on va braquer le volant. Avant le point de freinage la vitesse du véhicule est maximum. Et donc la vitesse de rotation et l’énergie cinétique dans les roues est maximum. Vous pouvez donc appuyer très fortement sur la pédale de frein sans risquer de bloquer vos roues. Puis au fur et à mesure que la vitesse du véhicule diminue, il moins il y a d’énergie dans les roues. Il est donc nécessaire de diminuer la pression exercée sur la pédale de frein pour éviter de bloquer les roues.

Et c’est à la fin de cette phase de décélération que l’on rétrograde, avant de commencer à tourner.

Phase de décélération

La distance de cette première phase de freinage et la puissance d’impact sur la pédale de frein dépendent

  • des caractéristiques du véhicule (efficacité du freinage)
  • des caractéristiques de la piste (sec ou humide, ouverture du virage etc …)
  • de la vitesse d’approche du virage.

Dans le virage :

  • Le point de braquage correspond au point à partir duquel vous allez commencer à tourner le volant.
  • Le point de corde quant à lui correspond à l’endroit du virage ou votre vitesse est la plus faible.

A partir du point de braquage le but principal n’est plus de ralentir la voiture, mais de l’aider à tourner. Pour bien appréhender ce point il faut comprendre la dynamique du véhicule pendant le virage. Vous aurez certainement déjà constaté que lors d’un freinage appuyé on a l’impression que la voiture « plonge » vers l’avant.  C’est comme si on appuyait sur l’avant du véhicule et cela améliore l’adhérence des roues avant. La voiture tourne donc mieux.

Mais il y a un second effet kiss kool !  En effet comme votre voiture est appuyée sur l’avant cela signifie que l’arrière du véhicule perd en adhérence. On dit qu’il est « délesté ». C’est pourquoi une trop forte pression sur la pédale de frein pendant le virage provoquera une perte d’adhérence des roues arrières. Cela aura pour conséquence une dérobade du train arrière qui provoquera dans le pire tête à queue et sortie de piste.

Dans une épingle ou un virage à 90° le point de corde du virage correspond idéalement au moment ou la pédale de frein coïncide est complètement relâchée.

Phase de virage

Après le virage :

  • Le point de sortie correspond au moment ou le volant et les roues du véhicule sont complètement droite. Grosso modo c’est à partir de ce point que l’accélérateur est à fond.

Une fois le point de corde passé, il est temps d’accélérer ! Mais il faut y aller progressivement au fur et à mesure que vous remettez vos roues droites. Attention là encore, l’accélérateur n’est pas un intérrupteur « on / off ». Il ne faut surtout pas l’enfoncer à fond tant que les roues sont braquées. Faute de quoi vous risquez de partir en toupie. Surtout si la voiture est une propulsion (roues arrières motrices).

Technique du freinage dégressif

Comme pour le poker, la théorie est très simple mais la maîtrise est bien plus difficile et nécessite beaucoup d’entrainement. Pour cela vous pouvez participer à des stages de pilotage.

N’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter 😉